Les tendances de la transmission d’entreprise en 2019

Les tendances de la transmission d’entreprise en 2019

La transmission d’entreprise, le regroupement ou le rachat de PME devrait transformer le marché des entreprises de taille moyenne cette année. C’est en tout cas ce que prévoit le cabinet Deloitte dans son rapport annuel.

Chaque année, Deloitte publie un rapport sur les grandes tendances du marché mondial en termes de fusions et acquisitions. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la transmission d’entreprise se porte bien. Elle fait même partie intégrante de la stratégie des entreprises de moyenne taille et des grands groupes.

Lire aussi : Les 7 étapes d’une fusion acquisition d’entreprise

Nombre de transmissions en hausse, prix plus élevés

Selon le rapport, près de 90% des dirigeants de sociétés de capital-investissement prévoient une hausse du nombre de transactions de fusions et acquisitions en 2019. Aussi, le marché mondial anticipe que cette augmentation sera chiffrée à hauteur de 500 millions à 10 milliards de dollars. De quoi faire tourner la tête des investisseurs.

Loin de se laisser séduire par ces perspectives optimistes, Deloitte met aussi en garde. Malgré un environnement favorable, 40% des personnes interrogées indiquent que la moitié de leurs transactions n’ont pas généré la valeur ou le retour sur investissement escompté. La plupart attribuent cet échec à des facteurs extérieurs : l’économie, les forces du marché / du secteur ou la réglementation. D’autres concèdent que si ventes ne se sont pas matérialisées, c’est parce qu’il y a eu des lacunes dans l’intégration.

La transmission d’entreprise touche toutes les industries

La convergence des secteurs reste l’argument majeur de la transmission d’entreprise. Dans l’enquête 2019, les personnes interrogées pensent que les banques et les entreprises financières (valeurs mobilières) sont les plus susceptibles de connaître une concentration, suivis de l’énergie et des ressources, de la gestion d’actifs et de la technologie.

Les résultats indiquent aussi que l’année dernière, les secteurs les plus touchés étaient les technologies liées à la sécurité des données et les industries. Pourtant, toujours selon Deloitte, l’acquisition de technologies n’est plus l’aspect le plus important des transmissions à venir. Les entreprises interrogées se concentrent plutôt sur l’élargissement de leur clientèle dans les marchés géographiques existants ou sur l’élargissement et la diversification de leurs produits et services.

Lire aussi : 3 signes qu’il est temps de vendre une entreprise digitale

L’ensemble du rapport ici

Pour vous accompagner dans votre stratégie de transmission d’entreprise, prenez contact avec les experts Actoria Belgique qui vous guideront lors des différents échanges.

Similar posts


Actoria Belgique est un bureau expert de la transmission d'entreprises (société, pme, pmi...), la remise de PME et les fusions acquisitions en Belgique.