Reprendre une PME en 5 étapes

Conseils pour reprendre une PME

Acheter une petite structure peut se révéler rentable très rapidement. Mais comment reprendre une PME si l’opportunité ne se présente pas ? Comment trouver une société en cession qui corresponde au profil du repreneur ?

Loin des grandes théories sur les fusions et acquisitions, reprendre une PME demande une stratégie spécifique. Surtout si l’on n’a pas dans son entourage de patron qui cherche à céder son entreprise. Voici les 5 étapes essentielles pour le succès de l’opération.

1. Déterminer exactement ce que l’on souhaite acquérir

Lorsque l’on décide de reprendre une PME, on acquiert une équipe, un savoir-faire technique ou une propriété intellectuelle. Dans tous les cas, il convient de repérer les talents et les forces vives qui assurent la réussite à long terme.

Lire aussi : Créer ou acheter une entreprise ?

2. Reprendre une PME c’est reprendre les produits et les clients

Un acheteur peut conserver les activités existantes ou pas. La décision finale lui revient, après analyse stratégie. Pour cela, il convient de focaliser son attention sur ce que l’équipe en place a construit en termes de relations clients ainsi que les produits / services. Par exemple, soyez attentif à respecter les produits mis en place par les ingénieurs, qui ont consacré plusieurs mois, voire plusieurs années au développement. De même, respectez les clients fidélisés depuis toujours par les équipes de commerciaux.

3. Se concentrer sur les problèmes importants

La transmission d’une entreprise est un processus complexe. Il est important de concentrer son attention sur les facteurs de réussite. Ne perdez pas votre temps dans des problèmes futiles. Plus facile à dire qu’à faire et qui demande une réelle faculté de recul. Petite astuce : pensez toujours à la croissance de votre PME.

Lire aussi : 3 erreurs à éviter pour acheter une entreprise

4. Offrir des conditions séduisantes aux employés

Reprendre une PME exige d’excellentes compétences en management. Et une bonne souplesse des RH. Le changement entraîne des inquiétudes chez les collaborateurs qu’il faut être capable de gérer. La mise en place d’un programme d’intéressement à court et à long terme ou d’un programme de fidélisation contribue à faciliter la transition. Voyez ceci comme un investissement pour la valeur future de la société acquise. Bien entendu, cela modifie le prix final de la transaction.

5. Mesurer le succès et s’adapter

Demandez à un employé (ou un consultant) de mesurer le succès de l’acquisition en mettant l’accent sur le chiffre d’affaires, sur l’innovation en cours, sur le nouvel ajustement culturel, etc. Avec une réflexion active sur le sujet, vous mettrez à jour les freins au développement de la PME. De quoi identifier plus rapidement les nécessaires adaptations à apporter !

Pour accompagner votre reprise de PME, prenez contact avec les experts Actoria Belgique qui vous guideront dans vos échanges.

Similar posts

No Comments Yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Actoria Belgique est un bureau expert de la transmission d'entreprises (société, pme, pmi...), la remise de PME et les fusions acquisitions en Belgique.